Profitant d’un inhabituel jour de beau temps, nous nous sommes rendus ce lundi en Chalcidique faire une nouvelle visite de sites, sur la thématique d’Aristote. Au programme, visite du parc Aristote à Stagire, puis découverte de l’ancienne ville de Stagire et promenade le long de la plage. Confortablement installés dans le monospace familial, nous voici donc partis pour notre première étape et pique-niquer au parc Aristote.

Le parc Aristote et sa vue.

Stagire est en fait composée de deux villes distinctes : d’une part, la ville actuelle, qui ne se trouve pas au bord de mer, mais un peu plus dans les terres, à quelques kilomètres à vol d’oiseau de la Stagire « originelle ». C’est dans cette « nouvelle » Stagire que se trouve le parc Aristote dans lequel nous avons déjeuné.

Le parc Aristote en lui-même ne présente pas d’intérêt historique. La seule ruine présente ne fait l’objet d’aucune légende ou explication, et le reste du parc ne fait pas l’objet d’exposition liée au philosophe.

Néanmoins, le parc est agréable bien entretenu, et dispose de quelques équipements qui ont bien diverti les enfants (et leurs parents).
Le parc offre une très belle vue sur le Mont Athos, et trois longues vues permettent son observation. Malheureusement, entre le ciel voilé et la qualité des dites lunettes, nous n’y avons pas trouvé notre compte..

Bref, un parc joli et agréable, parfait pour un pic-nic et pour y passer un moment de détente. Et comme d’habitude, Sarah avait TOUT prévu pour le repas.

Après ce déjeuner animé de débats philosophiques sur la place des félidés dans la société, nous voici donc partis pour les ruines de Stagire. La ville, fondée au VIIème siècle avant Jésus Christ, est connue pour être le lieu de naissance du célèbre philosophe (Aristote, 385 -382 av JC). Elle est aujourd’hui située sur les hauteurs sud de la ville d’Olympiada.

Il ne reste aujourd’hui plus grand chose de la ville, si ce n’est quelques ruines des fortifications. L’entrée dans la zone de visite est gratuite, et une promenade permet d’en faire le tour. Arrivés un peu sur le tard, nous aurons le temps de voir la tour principal et les restes d’un lieu de culte, puis de longer les restes de la muraille sud. Là aussi, il y a une belle vue panoramique qui donne sur tout le golfe strymonique.

Il est possible d’allonger la promenade et de faire le tour de la pointe. Compter une bonne heure à bon pas (estimation à la grosse louche, non certifiée par notaire). La visite est gratuite et ouverte du mercredi au lundi, de 8h30 à 16h00.

Nous avons poursuivi, beau temps oblige, par une promenade sur la première plage juste au sud du site. Ce fut l’occasion d’une baignade improvisée, histoire de profiter de l’eau claire et du soleil !

L’album complet :


Pour aller plus loin

Stagire

Stagire (en grec ancien d’abord Στάγειρος / Stágeiros puis τὰ Στάγειρα / tà Stágeira) est une ancienne cité de Macédoine située en Chalcidique, sur le golfe Strymonique (actuellement située au nord-ouest du territoire de la municipalité de Stagira-Akanthos). Elle est principalement connue pour être le lieu de naissance d’Aristote.

Aristote

Aristote (384-322 avant notre ère) est un philosophe grec de l’Antiquité. Il est avec Platon, dont il a été le disciple à l’Académie, l’un des penseurs les plus influents que le monde occidental ait connu. Il est aussi l’un des rares à avoir abordé presque tous les domaines de connaissance de son temps : biologie, physique, métaphysique, logique, poétique, politique, rhétorique, éthique et de façon ponctuelle l’économie. Chez Aristote, la philosophie, à l’origine « amour de la sagesse », est comprise dans un sens plus large comme recherche du savoir pour lui-même, interrogation sur le monde et science des sciences.

Pour lui, la science comprend trois grands domaines : la science théorique, la science pratique et la science productive ou poïétique (appliquée). La science théorique constitue la meilleure utilisation que l’homme puisse faire de son temps libre. Elle est composée de la « philosophie première » ou métaphysique, de la mathématique et de la physique, appelée aussi philosophie naturelle. La science pratique tournée vers l’action (praxis) est le domaine de la politique et de l’éthique. La science productive couvre le domaine de la technique et de la production de quelque chose d’extérieur à l’homme. Entrent dans son champ l’agriculture, mais aussi la poésie, la rhétorique et, de façon générale, tout ce qui est fait par l’homme. La logique, quant à elle, n’est pas considérée par Aristote comme une science, mais comme l’instrument qui permet de faire progresser les sciences. Exposée dans un ouvrage intitulé Organon, elle repose sur deux concepts centraux : le syllogisme, qui marquera fortement la scolastique, et les catégories.

Categories:

Tags:

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire